LA RETRAITE ANNUELLE 2018

La retraite annuelle des Carmes du Cameroun pour l’année 2018-2019 a eu lieu du 26 aout au 1er septembre. Elle s’est déroulée à la communauté Oasis de la Paix de Nkole-bindi à Mbalmayo. Elle avait pour thème « La prière et le travail comme source du développement intégral de l’homme ».

Réuni autour de leur prédicateur, le père Roland ETOGA, Missionnaire du Sacré Cœur de Jésus, les participants ont eu dès le soir la communication du programme qui prévoyait deux entretiens chaque jour, deux moments pour l’écoute et la méditation sans oublier les offices, la Messe et deux paraliturgies ayant pour mission de permettre l’approfondissement et la méditation intenses à partir des entretiens.

Après avoir insisté sur les fondements, notamment « ora et labora » en partant de la Règle de saint Benoît, le prédicateur à inviter les retraitant à acquérir un préalable à tout véritable exercice de piété : la paix intérieur. Il a alors conduit les participants une journée durant sur les sentiers de ce trésor donnant les voies et moyens pour l’acquérir. Il a après l’évocation de la Règle de saint Benoît pour qui prière et travail était un duo inséparable présenter d’une part l’importance de la prière tant personnelle que communautaire et d’autre part la nécessité du travail pour toute vie religieuse épanoui. Notons que la présentation de tous ces points s’est fait selon une méthode propre du prédicateur à la fois priante et interpellatrice, semant à foison des points d’interrogation aux cœurs des participants qui ne manquaient pas de questions pour orienter leurs méditations journalières.

La retraite s’est clôturée par la Messe du Samedi 1er septembre à 10 heures. C’était l’occasion de dire merci à la communauté Oasis pour l’accueil chaleureux et l’espace silencieux gracieusement offert à la Délégation. Dans le même sens, le repas fraternel et festif de fin de retraite eu lieu.

Le frère André Gromiko, membre de la commission de spiritualité de la Délégation a remercié au nom de tous les retraitant le père prédicateur pour sa disponibilité et son professionnalisme quant à la méthode qu’il a usé pour permettre que ce temps de retraite soit un vrai temps de remise en question de sa relation avec Dieu, soi-même et le prochain pour chaque retraitant.

Chacun a pu retourner dans sa communauté, résolu à redoubler d’ardeur dans la prière et de zèle dans le travail.