La Retraite Spirituelle de la Délégation des Carmes au Cameroun (du 21 au 27 août 2016)

Une retraite est un temps privilégié, d’une durée de quelques jours à plusieurs semaines au cours de laquelle on se met en retrait de ses activités ordinaires pour se consacrer exclusivement à la réflexion, la méditation et la prière. La retraite se présente donc comme un temps à la fois de rupture et d’approfondissement. C’est une halte pour le cœur et l’esprit au milieu d’un monde bruyant et agité, une halte qui permet au retraitant de se ressourcer pour repartir plus fort, plus paisible, plus joyeux, plus confiant pour vivre plus pleinement sa vie dans la présence de Dieu. Elle peut se vivre de différentes manières selon les aspirations des personnes, des groupes ou des communautés religieuses. C’est dans ce sens que le Carmel  dans sa tradition en ce qui concerne la Délégation du Cameroun à effectuer sa retraite de fin  d’année. Elle s’est tenue du 21 au 27 Aout 2016 dans la ville de BAFIA,  plus précisément au centre pastorale Bienheureux Paul VI. Le centre Paul VI est un lieu agréable au regard de son espace vert et  de ces fleurs qui inspirent la présence de Dieu dans la création. Les chambres sont  confortables et  bien rangés. L’accueil fut chaleureux et la qualité du repas fut varié et exceptionnelle. Ce centre est dirigé par les sœurs salésiennes de Don Bosco. Le service pendant ces jours de retraite fut unique et est à encourager.   

Cette retraite fut prêchée par le Père Marie Joseph de l’incarnation (O.C.D.) Elle avait pour thème : « L’Oraison chez la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité. » La Bienheureuse Élisabeth de la Trinité, née Élisabeth Catez (1880-1906) rentre au carmel en 1901. Elle prend le nom d'«Élisabeth», qui signifie en hébreu «Maison de Dieu». Elle meurt à l'âge de 26 ans, béatifiée en 1984, elle fut canonisée le 16 octobre 2016. Elle fait l'expérience fulgurante de la vie trinitaire. Sa spiritualité peut se résumer en cette phrase : « Vis au-dedans avec les Trois dans le ciel de ton âme.» Sainte Elisabeth  est un témoin éclatant de la joie d'être enraciné et fondé dans l'amour  de Dieu. Elle célèbre la splendeur de Dieu, parce qu'elle se sait habitée au plus intime d'elle-même par la présence du Père, du Fils et de l'Esprit en qui elle reconnaît la réalité de l'amour infiniment vivant. Ce qu'elle a découvert, Elisabeth l'a partagé à sa famille, ses nombreux amis, ses sœurs au Carmel et elle veut aussi nous goûter cette joie qui demeure parce qu'elle est puisée aux profondeurs de Dieu. Elle est apôtre de notre temps en ce sens qu’elle nous invite à être des prophètes de l’intériorité, des prophètes de recueillement dans un monde plein de bruit. Elle nous invite à être des prophètes de la vie avec Dieu vivant, car Dieu est au cœur de notre histoire, il est tout proche. C’est pour quoi elle dit : « Puisque Notre Seigneur demeure en nos âmes, sa prière est à nous et je voudrais y communier sans cesse, me tenant comme un petit vase à la Source, à la Fontaine de vie, afin de pouvoir ensuite la communiquer, en laissant déborder ses flots de charité infinie.»

Cette retraite spirituelle nous a permis de rencontrer l’Amour de Dieu à travers l’expérience spirituelle vécue dans l’accompagnement et à la pratique des sacrements de  réconciliation et de l’Eucharistie. Cette retraite nous a permis également de nous reposer à travers le silence revivifiant. Nous rendons grâce à Dieu pour ce moment vécu dans la prière et le recueillement, nous implorons la grâce christique afin que nous puissions partager les faveurs reçus à tous nos frères et sœurs présent dans le monde. Nous implorons la force de l’Esprit Saint sur chacun des membres  et sur tous les projets de la Délégation du Carmel au Cameroun afin que la gloire de Dieu et le salut des hommes soient manifestés.