COMPTE RENDU DU PELERINAGE

L'Ordre des Frères de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel a eu son pèlerinage annuel le samedi 6 Mars 2021, fait pour lequel nous rendons grâce à Dieu, à cause du contexte sanitaire dû à la covid 19. C'est dans cette optique qu'un certain nombre de mesures ont été prises pour empêcher que le pèlerinage soit un lieu de propagation du virus. Celles-ci ont consisté à l'exigence d'un masque pour chaque participant, l'usage du gel hydro alcoolique, et la séparation des pèlerins en deux groupes. Le premier groupe, celui de Yaoundé constitué des scolastiques, des membres du TOC (Tiers Ordre Carmélitain), de la J.Carm (Jeunesse Carmélitaine), les familles des frères et les chrétiens qui font la messe au scolasticat pendant la semaine, devait attendre en faisant le rosaire, au niveau du carrefour Mimetala. Le second groupe constitué des frères des paroisses de Koumou, Ekali 2, du Noviciat, des Carmes déchaussés, et des chrétiens de ces paroisses membres des groupes également. Ceux-ci devaient partir d'Essazok pour rejoindre le premier groupe et ensemble commencer le chemin de croix.

Après la bénédiction des pèlerins par le Père jean Pierre et les directives données par le P. Elie, les deux groupes se retrouvent au carrefour Mimetala aux environs de 10h30, et commencent le chemin de croix, les un ayant fait le rosaire comme prévue et les autres ayant marché en priant et en chantant. Les différentes stations sont assurées par les différents groupes présents, comme les choristes d'Ekali, le TOC de Koumou, les Carmes déchaussés, etc. L'animation de la marche a été assurée par les différentes chorales paroissiales et les mamans du TOC. Le cortège qui était reparti des côtés droit et gauche de la chaussée dans le but de respecter les mesures barrière avait à sa tête les servants de messe en tenue, et deux croix. La première, plus petite, était en avant du groupe, et la deuxième, plus imposante était portée par au moins trois personnes qui étaient changées à chaque station, de manière à ce que tous les chrétiens présents puissent participer en faisant pénitence. Elle était installée au centre de la route à chaque station.

Le chemin de croix c'est terminé à la paroisse Saint Pierre et Paul de Nsimalen aux environs de 11h50. Par la suite, les pèlerins, sous la conduite du p. Benjamin ont pratiqué l'exercice de prière Carmelitain appelé: "l'heure de la mère", qui consistait en une lecture introductive de l'exercice, la lecture de l'Évangile, la lecture de la méditation de saints Thérèse Bénédicte de la Croix, et la prière de fin, le tout clôturé par la bénédiction avec la croix. La journée c'est poursuivi par l'écoute du condensé du message du pape François pour le carême 2021. Elle a été réalisée par le P. Elie, en français et en Ewondo. O le pape nous invitait à revivre les trois vertus théologales que sont : la foi, l’espérance et la charité. Une petite pause musicale a suivi l'exposé. Il s'agissait d'écouter l'hymne composé par le jeune Bivina, de la paroisse de Koumou. Cette hymne à été composée pour le pèlerinage et contenait entre autres thèmes le contexte sanitaire mondial, marqué par la pandémie du Covid19. Aux environs de 14h, s'est tenue la célébration eucharistique, présidée par Monseigneur Jean Baptiste ANABA MEVO’O, curée de la paroisse saint Pierre et Paul de Nsimalen et également vicaire épiscopal de la zone pastorale de Nsimalen. La belle célébration animé par la fusion des différents choristes présents c'est achevée à 15h50 après un mot du p. Elie et un mot de remerciement du p. Jean Pierre délégué du provincial des Frères de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel au Cameroun.

La journée s'est terminée par le partage du casse-croute. Le joyeux repas achevé, les différentes délégations ont pris le chemin du retour, les véhicules de la communauté aidant dans le transport. Nous rendons grâce à Dieu pour le bon déroulement de cette activité.

 

Fr. Marie victoire O. Carm