Charisme

 

NOTRE CHARISME

Les Carmes vivent leur obéissance au Christ en cherchant le visage du Dieu vivant dans la fraternité et le service au milieu du peuple. Voilà les trois éléments du charisme des Carmes. Ces  trois éléments fondamentaux de notre charisme ne sont pas des valeurs isolées, elles sont au contraire étroitement liées. 

1. La prière  (dimension contemplative de notre vie)

Les ermites du Mont Carmel se sont mis à  l’école du prophète Elie pour ainsi puiser à la source spirituelle du Prophète avec deux objectifs principaux : « premièrement, être présents au Seigneur de façon physique, en vivant sur cette terre qu’il avait acquise au prix de son propre Sang ; deuxièmement, s’efforcer de se conformer de façon la plus parfaite possible à la mentalité du Christ par la prière »[1]. Du coup, la prière est le but fondamental pour lequel le Carmel a été fondé et le moyen prioritaire pour les Carmes de servir le Christ fidèlement dans un cœur pur et d’une bonne conscience (cf.Règle n° 2). La prière est la reconnaissance de nos limites et de notre dépendance. Il s’agit pour le Carme de se laisser  saisir par le Christ dans la prière pour que le Christ soit sa lumière intérieure.  Alors il deviendra sel de la terre et lumière du monde (cf. Mt5,13-14) Seule l’union au Christ nous donne la possibilité d’être des ministres efficaces de l’évangile. Rappelons-nous les paroles de Jésus : « celui qui demeure en moi et moi en lui portera beaucoup de fruits » (Jn15). La prière est notre premier apostolat. Elle n’est  pas d’abord pour nous satisfaire. Elle est dépossession de nous-mêmes pour nous mettre à la disposition du Seigneur, le laisser prier en nous. La contemplation commence lorsque l’on fait confiance en Dieu. C’est une attitude d’ouverture à Dieu dont on découvre partout la présence. 

2. La fraternité (Fruit et signe de la  contemplation)

Les ermites du Mont Carmel décidèrent de se doter d’une organisation formelle. Ils demandèrent ainsi au Patriarche de Jérusalem un règlement écrit pour codifier leur mode de vie (propositum). C’est la « Vitae Formula » du Carmel.  Avec cette formule de vie, un second élément du charisme est précisé : la vie fraternelle. En effet, désormais ces ermites sont appelés à se « réunir tous les jours à l’aube pour entendre la messe solennelle » (Règles n°14), ils doivent avoir les biens en commun (Règle n°12) et corriger les fautes fraternellement. (Règle n°15)  

Le monde actuel connaît, pour de multiples raisons, des divisions de plus en plus profondes. La haine et les dissensions s’accumulent au point de faire penser que la fraternité est une utopie. Appelés à vivre en frères, les Carmes tendent à faire  de la communauté  une preuve concrète que la fraternité est possible. Fraternité qui naît de l’écoute et de la méditation de la Parole de Dieu et qui conduit à rendre la vie plus humaine, à unir les personnes malgré leurs divergences et à être ainsi une présence de l’Evangile. De cette manière, notre communauté devenue signe d’espérance, fera dire de nous aux pauvres ce que la veuve de Sarepta disait du Prophète Elie : «  Maintenant, je sais que tu es un homme de Dieu et que la parole du Seigneur est vraiment dans ta bouche » (1R 17,24).

Etre des frères, pour nous Carmes signifie croître dans la communion et l’unité, dans le dépassement des distinctions et des privilèges, dans la participation et la coresponsabilité, dans le partage des biens tant matériels que spirituels, d’un projet commun de vie. Cela signifie aussi être attentif au bien-être spirituel et psychologique des personnes, par le chemin du dialogue et de la réconciliation. (Nos constitutions N.19)

 Cette force de la vie fraternelle, nous la puisons de notre Père le prophète Elie qui alla s’établie au torrent de Kerith et les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande matin et soir et le prophète buvait au torrent (1R 17,1-6). C’est la méditation de la Parole de Dieu et la célébration quotidienne de l’Eucharistie.

3. L’apostolat (service au milieu du peuple)

Comme Carme, notre participation à l’apostolat fait partie intégrante de notre charisme. Notre mission est au milieu du peuple par la richesse de notre vie contemplative. En nous inspirant des orientations fondamentales de notre charisme et du contexte ecclésial et social actuel, nous indiquons ci-dessous les critères d’orientations et de discernement  de notre mission apostolique :

  • une vie fraternelle de prière au milieu du peuple ;
  • une réponse aux besoins de l’Eglise universelle et locale ;
  • un service préférentiel des pauvres et des marginaux ;
  • un engagement pour la paix, la justice et l’intégrité de la création.

Nous devons étudier les exigences et les besoins religieux et sociaux selon les lieux et les temps dans le but de renforcer l’esprit communautaire et d’en témoigner au milieu du peuple de Dieu grâce à des activités apostoliques adaptées et variées, entreprises et menées dans une collaboration fraternelle.

La qualité de notre vie fraternelle et de notre service au milieu du peuple est déterminée par la contemplation ou la recherche du visage de Dieu et l’accueil du don de l’Esprit, en rendant la fraternité du Carmel plus attentive aux signes de temps et sensible aux germes de la présence de Jésus dans l’Eglise et dans la société.

 


[1] VALABEK R., La prière au Carmel. Aperçu historique, Parole et Silence, Paris 2009, p.11.